• Jardin sur Cour

Mélodie Molinaro : « C'est un challenge de jouer cinq femmes si différentes »



Après un automne au Lucernaire à Paris, la pièce musical qui joue un tour au temps vous attend au Festival OFF d'Avignon dès le 7 juillet. Rendez-vous au Théâtre L'Arrache-cœur.


On y découvrira le romantisme de Vienne au XXe siècle, on y dansera sous les airs d'Offenbach et bien sûr, on y parlera d'amour, comme une intemporelle ritournelle qui envoute puis disparait.


Qui est Mélodie Molinaro, interprète de Cora, Annie, Gabrielle, Illona et Annette ? Comment se fondre dans la peau de cinq femmes vivant à cinq époques différentes en un seul spectacle ? Interview de Mélodie Molinaro.


Peux-tu nous présenter ton parcours artistique ?


J’ai commencé par des cours de chant et de danse à l’âge de 12 ans.

À 18 ans, j’intègre la formation Performing Art (danse, chant et théâtre) au Centre International de Danse Rick Odums puis j’enchaine avec deux années à l’EPCM (École Professionnelle de Comédie Musicale).


J’ai eu la chance de travailler tout de suite après l’école et d’intégrer la compagnie Syppox Théâtre à Perpignan dans laquelle j’ai pu interpréter Sandy dans Grease et Roxie dans Chicago pendant 5 années consécutives.

J’ai également joué au théâtre dans une adaptation contemporaine des Liaisons Dangereuses ainsi que dans des comédies de boulevard.

En 2016, j’intègre la troupe de la comédie musicale La Boule Rouge qui se jouera au Casino de Paris et au Théâtre des Variétés en 2019. Je participe également au Festival Off d’Avignon en 2018 et 2019 avec la pièce Illusions Nocturnes.


En parallèle, je continue les concerts dans l’évènementiel et je suis également choriste pour plusieurs artistes tel que Jain, Laurent Lamarca et plus récemment Claudio Capéo.

À l’automne 2021, j’aurais le plaisir de faire ma première mise en scène avec la pièce Zourou, co-écrite avec François Borand.


Qu’est-ce qui t’a donné envie de participer à cette pièce musicale Le Jeu d’Anatole ou les Manèges de l’Amour ?


J’ai beaucoup aimé l’idée de faire voyager les musiques d’Offenbach tout au long du XXe siècle. Le thème de l’amour est universel et en parler sur 5 périodes différentes rend le propos encore plus intéressant surtout quand il est traité de manière légère et sans fond moralisateur. C’est un miroir sur ce qu’était l’amour à ces époques-là.


C’était aussi pour moi un véritable challenge de jouer 5 femmes totalement différentes ! C’était nouveau pour moi, je n’avais jamais été confrontée à cet exercice jusque-là et c’est une expérience que je suis prête à revivre sans hésiter tant elle est enrichissante.




Tu interprètes Cora, Annie, Gabrielle, Illona et Annette, soit 5 rôles en une pièce. Comment jongles-tu entre ces personnalités ?


C’est beaucoup de travail en amont. Construire la vie de chacune d'entre elles, savoir précisément quelles ont été leurs relations avec Anatole, leurs parcours de vie. Un vrai travail de texte et d’échanges avec le metteur en scène dans un premier temps pour ensuite leur trouver un corps, une posture et surtout une identité vocale. Les magnifiques costumes de Julia Allègre ont été l’ultime étape pour donner vie à ces 5 femmes. J’ai adoré composer ces personnages.


Après un automne au Lucernaire à Paris, la pièce musical qui joue un tour au temps vous attend au Festival OFF d'Avignon dès le 7 juillet 2022. Rendez-vous au Théâtre L'Arrache-cœur.


Suivez Le Jeu d’Anatole ou les Manèges de l’Amour sur Facebook.